Category Archives: Indonésie

Indonésie

Après avoir passé d’excellents moments au Laos, en Thaïlande et en Malaisie, il fallait bien redescendre sur terre. Je vais commencer par ce qui m’a déplu, histoire de finir sur une note positive.

Sur Sumatra, à Bukit Lawang, les guides osent demander 30 €/jour par gogo pour un trek une promenade dans la jungle qui permet aux plus chanceux d’apercevoir des orangs-outans en liberté. Pour vous dégoûter à coup sûr, ils se montrent extrêmement agressifs dans leur démarchage, j’ai rarement vu chose pareil. Non merci, ça sera sans moi.

À Tuk Tuk, sur les bords du lac Toba, vous pouvez profiter du paysage et du calme. Mais vu qu’il y a plus d’hôtels et de restaurants que de touristes, les locaux ont développé la fâcheuse habitude de vous confondre avec un porte-monnaie. Il y a même un comité d’accueil sur le bateau composé de rabatteurs faisant aussi office de dealers.

Ah Bali, ce nom fait rêver certains, pas moi. Si vous aimez être dérangés toutes les 5 minutes par des mimes qui vous demandent “Transport ?” en faisant le signe de quelqu’un qui conduit, allez-y. Et qu’on ne me parle pas de leur pseudo-culture hindoue. L’Hindustan (stan veut dire pays), c’est l’Inde. Kuta n’est qu’un vaste cloaque, les dealers et les putes racolent sur Jl Legion, à côté du monument dédié aux victimes de l’attentat de 2002. Ubud est plus calme, enfin, si vous avez la chance d’être sourd. Transport ?

Aux îles Gili, le plongée n’est pas si mauvaise, à condition d’éviter Dream Divers. Après avoir fait 5 bonnes plongées avec Indo Dives, j’ai dû changer de shop, les autres clients étant partis, ils ne pouvaient pas rentrer dans leurs frais avec un seul plongeur. J’ai donc tenté ma chance avec Dream Divers. Ils nous ont emmenés sur un site sans aucun intérêt, le dive master (un local) a fait le strict minimum sous l’eau et s’est enfui sans signer nos log books. De retour au shop, ils n’offrent même pas un rafraîchissement. Dommage, car partager ses impressions et feuilleter un livre sur la faune et la flore aquatique locale fait partie intégrante de l’expérience. Merci pour votre argent, cassez-vous maintenant. Les îles Gili sont génériques, il y en a des dizaines d’autres en Asie. Le retour sur Bali est un vrai calvaire. À Bangsal, vous êtes harcelés pour prendre une charrette alors que les minibus sont parqués à 1 km du port. La traversée entre Lembar et Padangbai (25 km) prend 4 heures, auxquelles il faut ajouter entre 2 et 4 heures avant de débarquer, le port de Padangbai étant sous-dimensionné.

Passons aux endroits que j’ai aimés.

Sur Sumatra, Medan, la 3e ville du pays, n’a pas grand-chose de particulier, ça suffit pour en faire un bon souvenir.

Pulau Weh, une île au nord de Banda Ache, est un vrai paradis: belles plages, superbe ambiance et prix abordables. Il y a un mix étonnant de travailleurs pour les nombreuses ONG venues suite au tsunami de 2004 et de backpackers. La plongée y est sublime, mais attention aux courants qui sont vraiment forts. C’est le seul endroit où j’ai eu peur sous l’eau. Je suis descendu à Iboh, mais je recommande plutôt Gapang, la plage y est plus belle. C’est mon île préférée, dommage que d’ici peu, l’endroit aura perdu tout son charme avec l’arrivée du tourisme de masse.

J’ai été agréablement surpris par Padang. Les locaux sont très accueillants, et grande ville oblige, beaucoup parlent l’anglais.

Sur Java, j’ai bien aimé Yogyakarta, même si j’ai été assez déçu par Borobudur. Le site n’est de loin pas aussi impressionnant qu’Angkor Wat ou Bagan. Le volcan au Mont Bromo est majestueux, mais les guest houses de Cemor Lawang sont trop gourmandes, visitez-le plutôt de jour, sans dormir sur place.

À Jakarta, j’ai fait la connaissance de Kasim. Sa famille possède 2 restaurants végétariens sur Jakarta et lui, un restaurant vegan à Edmonton, au Canada. Ces trois restaurants sont nommés Padmanadi. J’y étais juste passé pour prendre un café après avoir visité le musée maritime, j’y suis finalement resté 4 heures. De retour de Bali, avant de prendre l’avion pour Bangkok, ils m’ont hébergé, nourri, fait visiter les alentours et présenté à leurs proches. Ce sont mes meilleurs souvenirs d’Indonésie.

Pour conclure, j’ai été très déçu par l’Indonésie, “as everyone else” comme me l’a dit un patron d’un centre de plongée qui a énormément voyagé. J’y ai certes passé de bons moments, à Pulau Weh et Jakarta particulièrement, mais dans l’ensemble, je garde une image négative du pays. Rassurez-vous, c’était quand même mieux que le Vietnam.

Snorkeling avec une tortue – Pulau Weh – Indonesia. Filmé par Andrew Moss

 

Salutations.
Michel

Plus de photos: